jeudi 15 août 2013

Les grandes villes (1/12) : Carlosta

Carlosta


  • Aspect :


Carlosta est une ville portuaire située sur une colline descendant lentement vers la mer.
Les quartiers populaires sont situés autour du port, et plus on monte vers le haut de la colline, plus les maisons sont grandioses, majestueuses et ostentatoires et plus les rues sont larges, aérées et propres.
L’architecture de la ville est très impressionnante, surtout dans les quartiers hauts, dont les villas sont généralement organisées autour d’une cour intérieure ou de jardins privés, pour les plus riches, cachés derrière de hauts murs de pierre blanche ou blanchie à la chaux. Les cours intérieures sont souvent entourée d’arcades leurs travées entourées de colonnades à châpiteau ornementés.

©Adam Paquette and Wizards of the Coast



  • Organisation politique :


Carlosta est une ploutocratie née à partir d’une thalassocratie. Les princes marchands et leurs familles y sont rois et leur richesse et puissance leur assure constitutionnellement leurs droits politiques.
En effet, la cité n’est gérée que par les 9 “Capitaines”. Et tous les 10 ans, les postes des Capitaines doivent être rachetés aux enchères. Aucune famille n’est cependant autorisée à posséder plus d’un siège de capitaine (mais les marionnettes et les hommes de paille sont courants).
Chaque année (avec une trêve tous les 10 ans), le lendemain du solstice d’été, un des sièges est mis aux enchères et la famille pouvant se permettre le plus gros investissement gagne le poste. La vente aux enchères peut durer parfois jusqu’à plusieurs jours, chaque participant ayant jusqu’à 3 heures pour apporter une enchère supérieure. Les lettres de crédit se sont acceptées que si la banque les ayant émises est considérée comme non-affiliée à l’enchérisseur.
Ces postes de Capitaine ne donnent pas seulement accès au pouvoir sur la cité mais aussi une représentation au Sénat carlostanganais (Chaque famille envoyant un Sénateur [généralement, le ou la Capitaine en personne] et un suppléant) et des représentants au parlement.
Il y a environ 15 familles qui selon les années peuvent prétendre à arriver à une fonction suprême et parmi eux 5 familles qui sont constamment au pouvoir depuis au moins 100 ans.
Les charges de Capitaine sont par contre complètement dissociées du titre de Capitaine.
Tous les ans, lors de la nuit du Solstice d’hiver, les 9 Capitaines se retrouvent pour se répartir entre eux les postes-clés de la cité, les alliances bougent tout au long de cette nuit, qui est définitivement la plus longue de l’année. L’ordre d’attribution des poste est aléatoire. Le scrutin est toujours à 2 tours, les 2 candidats ayant reçu le plus de voix étant départagés au second tour. Tous les votes sont à main levée, ce qui rend cette soirée encore plus riche en alliances, mésalliances, intrigues et retours d'ascenseur. Mais à la fin de la nuit, chacun des 9 Capitaines a un poste pour une année, s’il ne perd pas sa charge de Capitaine entre-temps.


  • Les 9 Postes-clés de Capitaine
  1. Le Juge. Titre complet : Capitaine-Président de la cour suprême et magistrat suprême. Il est le plus haut magistrat de la cité et son pouvoir est immense. Il est le dernier recours juridique et il peut gracier une personne par mois, de sa propre volonté, sans autre contrôle que l'opprobre de ses pairs et de la plèbe. Il est coutume qu’il gracie une personne le lendemain de sa nomination et cette grâce est toujours très symbolique.
  2. Le Chambellan. Titre complet : Capitaine-chambellan, autorité suprême du trésor et des revenus publics. Le Chambellan est le financier de Carlosta et de son gouvernement. Il veille à la bonne rentrée des impôts et a une certaine latitude sur la levée des impôts, qui lui est accordée juridiquement. Mieux vaut ne pas se fâcher avec lui, si on ne veux pas recevoir des amendes insolentes pour paiements d'impôts en retard (impôts qui vous étaient certainement inconnus, comme l’épandage, l'impôt sur le ramassage des défections). Généralement, ce poste permet de beaucoup s’enrichir.
  3. Le Patriarche. Titre complet : Son augustissime Sainteté, Capitaine, Voix des dieux et grand maître du temple. Ce poste qui était un poste très courru parmis les patriarches est maintenant considéré comme un poste à double tranchant. Les prêtres subalternes, en particulier ceux suivant Sol Invictus, se démarquent toujours plus de la hiérarchie en place et se subordonnent de plus en plus difficilement au Patriarche et à l’influence des Patriciens. Alors que ce poste est l’outil idéal pour la manipulation des masses, il n’est plus en vogue, du à la difficulté à manier cet outil.
  4. Le Général. Titre complet : Capitaine et amiral en chef de l’armée carlostienne. Bien que son titre puisse le laisser croire, il n’est pas seulement responsable pour la Marine de la cité, mais pour toutes ses unités militaires, qui sont, il faut le reconnaitre, généralement des unité navales. Mais les Phalanges carlostiennes sont réputées dans l’ensemble des restes de l’empire massilien pour leur bravoure et leur efficacité au combat. Depuis peu, Carlosta s’est dotée de 2 unités de cavalerie, formées par des mercenaires venus de l’Est lointain. En plus de commander l’armée, le Général est aussi responsable de sa formation. L’armée carlostienne n’a pas le droit, en temps de paix, de s’approcher de plus de 10 km de la ville ou de quitter le port militaire.
  5. Le Préfet. Titre complet : Capitaine-Préfet, Commissaire des gardes et garant de l’ordre public. Bien que possédant beaucoup moins d’hommes sous ses ordres que le Général, le fait que ceux-ci soient stationnés dans Carlosta et y aient juridiction le rend puissant. Il est un contre-pouvoir au Général et vice-versa. Il veille à l’ordre public, mais la garde est extrêmement corrompue et il faut du doigté pour arriver à ses fins en temps que Préfet. Heureusement il peut toujours faire confiance à sa garde prétorienne, aussi efficace que peu nombreuse et secrète.
  6. Le Diplomate. Titre complet : Porte-parole de la cité, Capitaine garant de la paix et de l’information de la cité. En plus d’être le bras diplomatique de la cité, les services d’espionnage de la cité incombent au Diplomate. Il n’a juridiction dans la cité que sur la surveillance des ressortissants étrangers. De plus il est responsable de la sécurité des ambassades étrangères dans la cité. Personne ne connais l’étendue de ses réseaux, qui sont parfois fluctuants en cas de changement à la tête Quai des chuchoteurs, le seul bâtiment offciel dans le quartier du port, en dehors de la capitainerie.
  7. Le Notaire. Titre complet : Capitaine-Scribe impérial, Garde des sceaux et administrateur de la cité. Bien que peu reluisant et semblant peu interessant, ce poste à un grand pouvoir. Celui de l’histoire. En effet, les archives de la cités sont gigantesques et seul le Notaire a accès à tous les documents passés par l’administration, des registres d’enregistrement des étrangers de passage en ville aux actes de naissance et de décès, en passant par les accords commerciaux et diplomatiques secrets.
  8. L’Armateur. Titre complet : Capitaine-Commandant de port, responsable du traffic maritime et de l’approvisionnement de la cité. L’Armateur a un pouvoir restreint au port, mais il y est le seul maître après Neptune (ou Poséidon, si vous êtes étranger à la cité). Mais ce poste est aussi un moyen simple de s’enrichir, en s’arrangeant avec les contrebandiers ou en acceptant de fermer un oeil sur certaines arrivées ou départs de passagers. De plus, la fonction d’approvisionnement permet d’avoir accès à l’attribution des juteux contrats pour le marché public. Le poste d’Armateur est souvent l’investissement le plus rentable pour son occupant.
  9. Le Sage. Titre complet : Capitaine-Recteur, patron des arts, du savoir et de l’éducation et Grand-maître de la Guilde de Magie. Le pouvoir du Sage est un pouvoir de l’ombre. L’accès à toutes les bibliothèques et la majorité des archives, en fait le poste rêvé de tout maître-chanteur. L’accès aux connaissances magiques et l’arsenal ésotérique de la cité rend le Sage très dangereux et craint, même si son influence n’est jamais ressentie directement. Son influence sur les institutions pédagogiques permet aussi une forte influence par le biais de Propagande auprès des futures élites de la cité.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire