dimanche 4 août 2013

Religions dans Emporio Decato

Religions dans Emporio Decato

L’empire massilien, grande puissance en déclin depuis plusieurs siècle, avait réussi à plus ou moins imposer partout dans les terres conquises sa religion.
Il s’agit d’une religion polythéiste d’inspiration grecque directe (reprise directement du livre Deities & demigods pour la 3eme éd. de Donj’).
Un panthéon de 12 Dieux, tous plus ou moins de la même famille, ayant bouté les titans hors de l’Olympe.
On a, par ordre de puissance pour les premiers, dans le Panthéon :
  • Zeus (c’est quand même lui qui a principalement poutré les titans)
  • Héphaistos (Les nains le révèrent quasiment exclusivement, augmentant pas leur croyance grandement sa puissance)
  • Poséidon (Les ondins convertis à la religion Olypienne le révère particulièrement. Ils sont assez rare en dehors de la cité franche de Vernarielle, mais la plupart des ondins y vivant sont convertis)
  • Artemis (les rares elfes à avoir choisi de se convertir ont tendance à se sentir proche de la vision de la nature qu’a La Chasseresse)
  • Apollon (En temps que dieu, entre autres, de la guérison, il est très demandé)
  • Démeter (en ces temps incertains, les humains tendent à vouloir voir leur avenir le plus sécurisé possible. Les récoltes sont donc très importantes dans les prières)
  • Aphrodite (L’amour toujours... Un monde ou Aphrodite ne serait plus importante serait un monde en train de mourir)
  • Athena (En temps que déesse des cités et de la guerre défensive, elle est en ces temps incertains presque autant révérée que Deméter)
  • Dionysos (Le morcellement de l’empire et son déclin est une certitude... Mais à qui fait-on appel quand on veut oublier son angoisse ?)
  • Hades (il n’est pas particulièrement révéré mais il très craint)
  • Héra (En temps que Déesse de la fidélité du mariage et de la famille, Héra est cérémoniellement très importante pour la société et ses rites)
  • Arès (Dieu de la guerre à tout prix, du pillage et de la destruction, il est principalement révéré par crainte et par suppliques, comme Hadès. Seuls les mercenaires, chiens de guerres et certains militaires sanguinaires le révèrent, mais rarement ouvertement)





Mais voilà, avec le morcellement de l’empire, pour des raisons indépendantistes et plus bassement personnelles de personnes hautes placées, certaines régions ont décidé de changer de religion officielle.
C’est principalement le cas en Républicca Carlostangana. En effet, pour affirmer son indépendance et affaiblir le clergé, les patriciens ont décidé de créer une nouvelle religion, plus adaptée à leur langue, mais copiant grandement la religion Olympienne.
L’architecte principale de cette initiative est imputée à un prêtre, Giovannius.
Celui-ci affirme que les Dieux du Dodekatheisme sont des imposteurs. De plus, le soleil prend une place très importante dans la religion qu’il a créé.
Le panthéon de la république comprend 13 Dieux, articulés autour de Sol Invictus, divinité solaire patriarcale et bonne. Les 12 autres dieux sont nommés :
  • Vénus (équivalente d’Aphrodite)
  • Mars (équivalent d’Arès. Il gagne en popularité par rapport à son équivalent, la République ayant des velléités expansionnistes)
  • Diane (équivalente d’Artémis)
  • Minerve (équivalente d’Athéna, qui prend une place plus importante, car elle devient la déesse protectrice de la République)
  • Cérès (équivalente de Déméter)
  • Bacchus (équivalent de Dionysos)
  • Pluton (équivalent d’Hadès. Il est connoté beaucoup plus négativement qu’Hadès, devenant un dieu “méchant”)
  • Junon (équivalente d’Héra)
  • Vulcain (équivalent d’Héphaïstos)
  • Neptune (équivalent de Poséidon. La République devant sa richesse au commerce, particulièrement au commerce maritime, Neptune prend une place plus importante)
  • Jupiter (équivalent de Zeus, détrôné et sans son coté coureur de jupons)
  • Phœbus (équivalent d’Apollon, sans ses cotés de divinité solaire ni ses pouvoirs de guérison, tous 2 attribués à Sol Invictus)



Petit secret :
Le prêtre a l’origine de tout ceci, Giovannius, n’est pas celui qu’il prétend. Il est en fait un voyageur planaire involontaire. Il est dans un autre monde et lors d’une erreur lors du lancement d’un sort par un de ses compagnons d’armes, il s’est retrouvé en Republicca Calostangana, sans moyen de revenir dans son plan d’origine.
Originellement Prêtre de Pelor, il a toujours continué, en secret à vénérer Pelor, puis le Soleil. Devenant fou, il a commencé à intégrer un Dieu solaire dans le panthéon. Fou, mais aussi influent et assez lucide pour que sa folie passe pour de la ferveur religieuse, il gagna en puissance. Il arriva à se hisser dans les milieux sénatoriaux et patriciens, milieu dans lequel son ambition trouva des échos, et des opportunistes voyant en lui un moyen de contrer la puissante église de l’empire.
Son état de santé mentale se déteriore de plus en plus et il se considère comme la réincarnation de Sol. Il se fait appeler Sol Invictus par ses pairs.

(Dans ma campagne, il finira à terme par devenir Sol Invictus)



Mise à jour :

Table des équivalences de panthéon entre Emporio Decato et Oltrée :

Pour permettre une compatibilité immédiate entre ma vision du jeu et le canon oltrééien, je vous propose ce tableau qui permettra à vos prêtre de crier "Par le pouvoir immense de Zeus, écoutez-moi" plutôt que "Par le pouvoir immense du Souverain, écoutez-moi" (qui est déjà pas mal non plus, je vous l'accorde)

Knowledge (pas d'équivalence)
Dieu
dans Oltréé
Dieu « massilien » Dieu « carlostanganais » Domaine dans D&D
Le Souverain Zeus Jupiter Tempest
Le Trône sombre Hadès Pluton Death
La Mère Déméter Cérès life
Le Trident Poséidon Neptune Tempest
La Magicienne Athéna Minerve Knowledge,
War
La Gardienne Héra Junon Trickery
Le Forgeron Hephaistos Vulcain Knowledge
Le Guérisseur Appolon Phœbus Knowledge,
Life, Light
La Chasseresse Artemis Diane Life,
Nature
L’Errant Dyonisos Bacchus Life, Trickery
L’Amante Aphrodite Venus Light
Le Tueur Ares Mars War
Bâton de Frêne - Sol Invictus Life, Light
Le Messager ( Hermès – absent du panthéon) ( Mercure – absent du panthéon) Trickery
L’Érudite ( Mnémosyne – absente du panthéon) -Knowledge


Si vous désirez utiliser les panthéons développés dans Emporio Decato, cette table des équivalence devrait vous aider à attribuer le nom du dieu au pouvoir accordé au prêtre.
Les prêtres de Sol Invictus n'hésitent pas à attribuer à Sol Invictus les bienfaits accordés par d'autres Dieux (par exemple ceux de Phœbus/Appolon)


Aucun commentaire:

Publier un commentaire